LA CÔTE D'IVOIRE EN BREF ET EN CHIFFRES

Carte du pays


Le pays en chiffres

Superficie

322.462 km2

Nom officiel

République de la Côte d’Ivoire

Forme de gouvernement

république à régime multipartiste avec une assemblée législative (Assemblée Nationale)

Chef de l’État

Président de la République

Chef du Gouvernement

Premier Ministre

Capitale politique

Yamoussoukro (depuis 1983)

Capitale économique et administrative

Abidjan

Langue officielle

français

Religion officielle

aucune

Unité monétaire

1 franc CFA = 100 centimes (depuis la dévaluation de 50% en 1994: 1 FF = 100 F CFA)


Démographie du pays

Population

14.733.000 (chiffre estimatif de 1996)

Ivoiriens de souche

uniquement 65%

Étrangers

4.300.000 dont:
- Burkinabé (51%)
- Guinéens (7,4%)
- Ghanéens (5,5%)
- Syro-Libanais (100.000 ?)
- Français (25.000)
- et autres

Urbaine - 42%

 

Rurale - 58%


Composition ethnolinguistique

La Côte d'Ivoire est un pays multi-ethnique.

Quelques 80 ethnies qui y habitent, on peut regrouper - selon les critères linguistiques, religieux et culturels - en 4 grands groupes (Akan et "Lagunaires", Krou, Mandé et Voltaïque) qui se subdivisent en dizaines de petites ethnies.

Les Sénoufo, les Koulango, les Djimini et les Lobi forment le groupe dit "voltaïque", qui recouvre également la majeure partie de la Burkina Faso (auparavant Haute-Volta) ainsi que le Nord du Ghana, du Togo et du Bénin. Les Sénoufo, selon les traditions, sont installés dans le Nord de la Côte d'Ivoire depuis nombreux siècles.

 

 

Le groupe des Mandé englobe les Malinké, les Peuls, les Dioula, les Dan (Yacouba), les Toura et les Gouro. Dans les pays voisins, le groupes Mandé s’étend dans l’Est du Sénégal, le Sud du Mali, l’Est de la Guinée, une partie du Liberia et de la Sierra Leone. Ce groupe a pénétré en Côte d'Ivoire du XVe au XVIIe siècle. La langue des Dioula, commerçants et grands voyageurs, est devenue la plus usitée à travers tout le pays.

Le groupe Krou comprend les Krou, les Bakwé, les (Guéré et Wobé), les Bété, les Dida et les Godié. Ce groupe s'étend au Liberia, en Sierra Leone. Ces ethnies se sont installées en Côte d'Ivoire depuis le XIVe siècle, sous la poussée des Mandé du Nord.

Le groupe Akan se subdivise en trois grandes familles en fonction de leur situation géographique et des institutions qui les régissent: d’abord les Akan frontaliers composés d’Agni et d’Abron, de part et d’autre de la frontière avec le Ghana, ensuite les Akan du Centre, comprenant essentiellement les Baoulé, et enfin les Akan lagunaires pour la plupart des Attié, Abé et Ebiré, installés autour des lagunes Ebrié, Aby et Tano.
Les Akan occupent encore la majeure partie du Ghana d’où certaines fractions émigrèrent vers l’Ouest, par vagues successives, du XIVe au XVIIIe siècle, créant de nouvelles petites royautés dans l’actuelle Côte d'Ivoire.

Malgré cette diversité ethnique et linguistique, le Peuple ivoirien présentent de nombreux traits culturels communs aux divers groupes.

La troisième colonne du tableau ci-dessous fait référence seulement aux grandes familles de ces groupes ethniques.

Groupe Akan

(centre, sud et sud-est - 41,8%)

Baoulé, Agni, Abron

Groupe "lagunaire"

(sud et sud-est)

Ébrié, Attié, Abé, Aburé, Appoloniens, Adioukro, Brignan, Aladian

Groupe Mandé

(nord-ouest - 15,9%)

Malinké, Dan (Yacouba), Guro, Dioula

Groupe Krou

(sud-est - 14,6)

Bété, Guéré, Wobé, Dida, Kroumen

Groupe Voltaïque

(principalement nord - 16,3%)

Sénoufo, Lobi, Koulango, Mossi

Ressortissants non-africains

 

Syro-Libanais, Français et autres


Appartenances religieuses

Musulmans

20-30%

Catholiques

15-20%

Protestants

5-10%

Animistes et sans appartenance précise

40-50%

Autres

5%